Vivre et grandir avec la Covid 19

La crise sanitaire comme il faut l’appeler, dure et les gestes barrières sont toujours d’actualité. Notre vie et celle des enfants a changé sur bien des aspects. La contacts sociaux depuis le mois de mars 2020 sont réduits, différents, et empreints d’une certaine inquiétude parfois. Comment faire face sur la durée ? comment continuer à accompagner les jeunes avec un trouble ou en difficulté sur le plan social et éducatif ? En adaptant pour les professionnels leur pratique et pour les familles en étant vigilantes et responsables pour leurs enfants.

Cette crise a eu et a toujours des répercussions sur le quotidien de chacun, mais qu’en est-il de la qualité de vie des enfants en situation de handicap, ou troublés, ou encore vulnérables, qui plus que d’autres sans doute ont des besoins spécifiques. Ils demandent, souvent sans le verbaliser explicitement, des repères éducatifs, de la stabilité, une réassurance…Par ailleurs ils ont besoins individuellement d’adaptations, d’aménagements scolaires et/ou de leur environnement. Comment composer avec un contexte incertain et des besoins éducatifs constants ?

Je n’ai pas les réponses à toutes ces questions, qui d’ailleurs s’apprécient au cas par cas, à partir de votre expérience. Ceci étant, je crois que l’entraide, le partage de moyens, de solutions, de ressources matériels ou intellectuelles est un « filet » de secours, pour ne pas dire une partie de la réponse.

Si je peux recommander une attitude ou un mode action simple ; c’est celui de prioriser les besoins et les attentes des enfants. La « base » éducative est la sécurité affective, puis matériel, puis vient l’attention portée à l’enfant, la bienveillance de l’adulte, au travers d’une présence et d’une parole rassurante.

Pour continuer à jouer, à apprendre, à l’aider (ou qu’il accepte cette aide) il faut être dégagé et soulagé mutuellement (enfant et adulte) de ces préoccupations essentielles. Par le suite il s’agira de construire, « mine de rien », avec l’enfant un rythme qui lui convient. Un rythme de journée, ou de la semaine composé de différents temps (équilibrés dans leur durée, d’aller vers « un temps pour chaque chose »), tantôt ludiques et libres tantôt plus éducatifs et accompagnés ou encore pédagogiques.

Dans un contexte incertain, et changeant il y a toujours la possibilité de trouver des rituels et des éléments invariables dans le quotidien propres à rassurer.

D’autre fois il est préférable de savoir laisser libre cours à ce qui vient, à ce que fait l’enfant, à ce qu’il vit, de pénible ou de joyeux. Écouter, l’écouter, et donner du sens s’il se perd, s’il s’agite sans limites, si l’émotion submerge. Un sens à sa porté.

Peut être avez-vous des suggestions dans cette période ? un témoignage ? un élan positif un communiquer ?


( ci-dessous texte et ressources sur la période avant l’été 2020 ; confinement et déconfinement)

Le confinement arrive à sa fin. Les enfants aux besoins éducatifs particuliers ou en situation de handicap ont besoin d’être préparés au déconfinement. Ils ont passé une longue période à la maison, avec des contacts sociaux réduits au minimum, parfois ils ont du supporter ce temps long, fait de journées qui se ressemblent. Chacun s’est adapté pour composer avec cette nouvelle routine, et de nouveau repères. Parents et enfants ont du ajuster leur mode vie à cette situation exceptionnelle. Les troubles ou les difficultés ont pu être majorés, amplifiés par l’effet de la promiscuité, d’une vie resserrée, propice aux tensions. Les liens familiaux, avec des professionnels à distance, ou encore la solidarité citoyenne ont apporter du courage et du cœur pour surmonter le confinement.

La vie quotidienne va très progressivement retrouver une part de « normalité » . Le déconfinement va permettre de retrouver des activités qui ont tant manquées, de revoir, avec toutes les précautions nécessaires, de la famille et des amis. L’école et les services et établissement médico-sociaux vont de nouveau accueillir les enfants, sous une forme qui reste à préciser.

Demain tout ne sera pas tout à fait comme « avant », car le contexte sanitaire oblige, pour quelque temps encore, à respecter des protocoles et les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres. Il s’agit , dans les prochains jours, d’ accompagner les enfants afin de les aider à intégrer un environnement à la fois familier et très différent dans son organisation.

Vivre et grandir dans l’adversité est une expérience aux multiples répercussions. Il s’agira de parler, d’écouter, et d’aider les plus jeunes à ressentir leur vécu afin d’humaniser cette crise.


Vous trouverez ici des visuels pour accompagner vos enfants pendant cette période à la maison.

Adapei

Un lien vers des liens…intéressants