Une meilleure visibilité pour les enfants DYS

Nous avons voulu créer des visuels (stickers), que vous pourrez intégrer dans une signature électronique, à imprimer sur des étiquettes ou différents supports. Ceci afin d’aider à rendre visible ces « handicaps invisibles » que sont les troubles dys. Peu visibles ils ont pourtant un impact réel et durable, notamment sur la scolarité de l’enfant.

Pour que chaque écolier n’ait plus à se justifier de ses multiples fautes d’orthographe, d’une lenteur à la lecture, d’une difficulté récurrente avec les nombres et le calcule, de sa difficulté à trouver ses mots alors qu’il a compris la consigne, de faire tout tomber et de prendre du temps à organiser ses affaires.

Pour rendre plus visible des différences parfois à l’origine de situation de handicap afin de participer à l’inclusion de tous les enfants de l’élémentaire au lycée ! Nous avons donc ajouter un symbole d’information avec un code couleur.

Pour que chacun puisse se repérer, que l’élève soit Dyslexique (Bleu) , Dyspraxique (Vert), Dysphasique (Violet), Dyscalculique (Orange) et/ou MultiDys (Jaune), ce logo a pour objectif de sensibiliser et d’informer sur l’existence d’un trouble spécifique avéré de l’apprentissage.

Ceci permet de mettre en lumière la particularité de l’élève. Le milieu éducatif sera ainsi sensibilisé et incité à s’adapter à l’élève sans que celui ci est à justifier ses difficultés.

Il ne s’agit pas de dévoiler pour dévoiler, ni d’imposer la différence, mais de la banaliser comme faisant parti d’un tout, d’une vie ensemble. Ceci tout en travaillant aux adaptations pédagogiques et/ou environnementales nécessaires sans stigmatisations. Être visible, c’est être à la lumière. C’est ne plus rester dans l’ombre, c’est se libérer et vivre avec sa difficulté (qui recèle aussi des atouts, et des qualités atypiques) sans le poids de l’incompréhension des autres.

Ces visuels viennent en complément d’un PAP, ou d’un PPS en cours de rédaction ou déjà mis en place.

Recommandations pour l’utilisation : nous vous suggérons d’utiliser ces visuels avec parcimonie afin de ne pas générer plus de stigmatisation et qu’ils gardent leur objectif premier qui est d’informer et de sensibiliser le corps enseignant aux troubles Dys.

Ils peuvent apparaitre en bas de page d’un e-mail rédigé par un collégien ou un lycéen pour que la difficulté prononcée et répétée en orthographe et/ou en syntaxe puisse être mieux tolérée par le destinataire (un professeur dans ce cas le plus souvent).

Ils peuvent s’inclure sur des documents numériques scolaires (en adaptant la taille de l’insère, l’idée étant de rappeler sans imposer). En version papier (auto-collants, comme vous les trouverez plus bas sur cette page) ils peuvent être apposés sur un cahier de texte, un carnet de correspondance à l’emplacement souhaité (page de garde ou au dos du cahier…).

Il est important de parler avec votre enfant de l’utilisation de ce type de visuel de communication sur son trouble. Il est le premier concerné, il est donc préférable qu’il soit d’accord, et il faudra s’abstenir dans le cas contraire.

Enfin nous recommandons aussi de définir un délai dans l’utilisation. Si l’objectif est de sensibiliser en début d’année cela peut être pour 1 trimestre, 1 semestre ou l’année entière si vous constatez que la reconnaissance du trouble dys est faible chez les enseignants et que les aménagements pédagogiques sont insuffisants.

Sensibiliser veut bien dire de rendre le professionnel sensible au fonctionnement atypique de l’élève et d’en tirer les conséquences. Les mots dyslexie, dyspraxie (etc…) sont du langage courant, ils ne sont pas toujours bien compris. Néanmoins ils ont le méritent de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un manque de travail ou un désintérêt de l’élève pour une discipline.

En pratique : les visuels numériques sont accessibles ici avec un paiement Paypal sécurisé. Cliquer sur Acheter. Vous recevrez par email votre commande dans les 2 jours ouvrés. L’envoie sera effectué sur l’adresse email de votre compte Paypal. Pour toutes questions ou demande écrivez nous soit via le formulaire de contact soit à educavenir.contact@gmail.com. Merci.

Mosaïque de présentation des différents visuels

1 lot comprenant « un dys » : 1 format JPG + 1 format PDF = 1€

Suivre ce lien vers la page de paiement de lots individuels.

1 lot comprenant TOUS les « dys »; 7 formats JPG + 7 formats PDF = 5€


La première vague de stickers papier est arrivée ! Ils représentent la sensibilisation à la Dyslexie pour les enfants d’âge scolaire.

Pour les recevoir c’est simple, cliquez sur le bouton Paypal sous l’image.

2.80 € pour 1 bande de 6 stickers « élève Dyslexique » , ronds, auto-collants, couleurs, de diamètre 4cm environ.

Le stock est disponible mais limité. 1 seule commande par client. Merci de votre compréhension pour cette première étape de lancement.

1 lot de 6 stickers auto-collants Dyslexie = 2.80 €

Nous vous les ferons parvenir au plus vite par courrier (entre 2 et 5 jours ouvrés).

Afin de répondre à la demande merci d’indiquer quels sont vos besoins (sur le formulaire de contact, par e-mail ou encore sur la page Facebook d’éduc’avenir).

Posted in DYS

6 thoughts on “Une meilleure visibilité pour les enfants DYS

  1. Bonjour. C’est une très belle initiative pour nos enfants.
    Il manquerait peut être une bannière dyslexique dysorthographique.
    Merci beaucoup

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. La dyslexie implique (très) souvent une dysorthographie. Néanmoins il serait utile effectivement de préciser d’autres cas de figure pour répondre au plus près aux besoins de visibilité de chaque trouble.

      Cordialement

  2. Bonjour

    Belle initiative effectivement des petits stickers pour les élèves dysgraphique, tda et tdah serait une bonne idée
    C’est bien pour que les profs se repèrent car ils ont du mal avec tout ces troubles et ça aidera bien à la prise en charge de ses troubles dys
    Mon fils à aussi un trouble sévère du langage accompagné de deux troubles dys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *